Qui nous sommesOù nous travaillonsNotre actionComment nous aider

Vies Cachées: l’histoire inconnue des réfugiés urbains

"J'ai photographié les réfugiés la nuit, l'obscurité servant de métaphore à leur situation actuelle. Je veux montrer que nous vivons entourés de réfugiés, mais que nous ne les remarquons même pas -c'est comme s'ils étaient cachés." Andrew McConnell, Panos Pictures.

Grâce à un financement de l'Office Humanitaire de la Communauté Européenne (ECHO), et en collaboration avec Panos Pictures et le photographe Andrew McConnell qui a remporté le prix du World Press Photo, IRC-UK a mis en scène le projet multimédia ‘Hidden Lives: the untold story of urban refugees’ (Vies Cachées : l’histoire inconnue des réfugiés urbains), visant à sensibiliser les gens sur la situation des réfugiés urbains.

Les difficultés rencontrées par les 6 millions de réfugiés qui vivent actuellement dans des villes à travers le monde se reflètent dans cette nouvelle exposition de photos multimédia. Le projet comprend une série de photos-portraits et d’interviews de réfugiés urbains répartis dans huit pays, dont des victimes de la crise syrienne et des Haïtiens déplacés par le séisme de 2010.

Les photos montrent comment l’image classique d'un camp de réfugiés, avec ses interminables rangées de tentes blanches éparpillées sur un terrain poussiéreux, est en train de changer. Les portraits, pris de nuit avec un paysage urbain en toile de fond, saisissent la réalité très différente que vit plus de la moitié des 10,5 millions de réfugiés dans le monde.

Des témoignages accompagnent le projet pour comprendre les raisons pour lesquelles les gens fuient leurs maisons, souvent au pied levé, et les défis particuliers auxquels les réfugiés urbains sont confrontés dans leurs pays d'accueil.

Fawaz, arrivé de Syrie, a fui avec sa famille à Al Mafraq en Jordanie. Fawaz fait partie des 200.000 Syriens qui ont traversé la frontière avec la Jordanie depuis le début des hostilités début 2011. Fawaz se souvient du jour où il a dû fuir la Syrie: «L'armée est entrée dans nos maisons par la force et nous avons eu peur pour nos enfants, nous avons donc été forcés de fuir notre pays."

La campagne de sensibilisation Hidden Lives a été lancée le 26 novembre 2012 aux Halles Saint-Géry à Bruxelles et l’exposition de photographies a eu lieu au mois de janvier 2013 à la gare Saint-Pancras à Londres. Elle a été inaugurée à New York le 20 juin lors de la journée mondiale des réfugiés dans la cathédrale Saint John the Divine, où elle est accessible au public jusqu’au 30 août.

Nous vous invitons à consulter le site web de Hidden Lives pour voir le projet.


Copyright © International Rescue Committee, 2013